Dettes: le Gabon n’ira pas sur les marchés internationaux en 2021

Le Gabon veut consolider ses finances publiques et ne prévoit pas de sortie sur le marché international de la dette cette année. Son objectif est de réussir à réduire le volume de ressources mobilisées via l’endettement international en 2021. Le pays prévoit aussi d’accroître ses dépenses en investissement par rapport à 2020. C’est ce qui ressort de la lecture de Loi de finances.
Le texte ne prévoit pas la signature de nouvelles conventions de financement, de nouveaux appels de fonds sur les prêts-programmes. Le Gabon a prévu de rembourser 217,9 milliards de FCFA de dette extérieure. Selon les analyses de l’Agence Ecofin,  le pays devrait avoir un endettement extérieur net négatif de 4,3 milliards de FCFA.
Le budget d’investissement quant à lui,  augmente de 23% pour se situer à 483,4 milliards FCFA en 2021. Un montant dont, 140 milliards FCFA seront consacrés, à l’amélioration des infrastructures et équipements à usage public, l’éducation, l’énergie et l’accès à l’eau. Pour financer ces projets, le pays prévoit de solliciter davantage le marché régional de la Cemac. Les émissions de titres publics seront de  320 milliards FCFA (+ 33 % par rapport aux prévisions de 2020). L’exécutif entend également recourir aux banques et à la trésorerie des entreprises en accumulant les arriérés de paiement.

Si le Gabon avait fait des efforts pour contenir sa dette avant la crise du coronavirus, celle-ci est repassée  au-dessus de la barre des 70% du produit intérieur brut (PIB).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top