La phase de répression pour les réfractaires aux mesures anti-Covid/19 est lancée

Le gouvernement gabonais a opté pour la sanction face au relâchement dont fait preuve la population dans la lutte contre la Covid-19. L’information a été portée par le ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha, lors d’une conférence de presse sur la situation épidémiologique dans le pays, ce 23 janvier.

Ainsi, « Les forces de défense et de sécurité seront chargées de faire respecter l’effectivité du port des masques aussi bien dans les véhicules de transport en commun que dans les espaces publics », a expliqué le ministre de l’Intérieur. Pour tous ceux qui ne porteront pas leurs masques, une amende comprise entre 25 000 FCFA à 200 000 FCFA a été fixée. Les rassemblements sont limités à 30 personnes. Les hôtels et salles de fête réfractaires encourent une amende de 5 millions de FCFA à 10 millions de FCFA. Pour les petits commerces, l’amende est comprise entre 100 000 et 5 millions de FCFA. En qui concerne le couvre-feu, il est désormais en vigueur de 20 heures du soir à 5 heures du matin à partir du 25 janvier.
Le gouvernement rappelle aux Gabonais la nécessité de respecter les mesures barrières alors que le nombre de cas positifs à la Covid-19 ne cesse de croître dans le pays. À la date du 22 janvier 2021, le Gabon a enregistré 309 cas positifs sur un total de 10 278 tests déjà réalisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top