Covid-19 : la société Trans’Urb décide de réduire de 78% sa flotte dans le Grand Libreville

Dans un communiqué rendu public le 17 février dernier, le transporteur public par bus, Trans’Urb a annoncé sa décision de réduire de 78,7% sa flotte dans le Grand Libreville dès le 18 février.

La Direction générale de l’entreprise affirme : « Nous informons notre aimable clientèle que pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous sommes dans l’obligation de réduire notre capacité opérationnelle passant de 161 à 35 bus sur notre réseau. » Cependant, l’accès aux bus demeure entièrement gratuit.

Les usagers sont par ailleurs priés de respecter les mesures instaurées par le gouvernement gabonais pour freiner la propagation du virus.

En effet, face à la deuxième vague de Covid-19 l’Etat gabonais avait renforcé les mesures de lutte contre la pandémie. Il est désormais obligatoire de présenter un test négatif de Covid-19 à chaque embarquement et un laisser-passer avant de se déplacer. Le couvre-feu quant à lui est fixé à 18h.

Toutes ces restrictions ont considérablement réduit les déplacements et ainsi, l’activité de Trans’Urb.

La réforme vise donc à éviter les dépenses inutiles de carburant et de maintenance des véhicules.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top