Les Groupes BGFIBank et BFI envisagent de financer respectivement le PAT et la modernisation de système d’informations du Gabon.

Lors de plusieurs entretiens avec des autorités gabonaises, les Groupes BGFIBank et BFI (banque de financement et d’investissement) ont affirmé leur intérêt à financer respectivement le Plan d’accélération de la transformation (PAT) et la modernisation de système d’informations du Gabon.

« Nous avons la capacité et les moyens d’accompagner ce plan à la fois au niveau direct, mais aussi au niveau des entreprises qui constituent l’écosystème de notre pays. Nous ne créons pas les entreprises, nous les accompagnons dans les mécanismes de financement », a affirmé Henri-Claude Oyima, le président directeur général du Groupe BGFIBank au cours d’une première audience avec la ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Janine Lydie Roboty.

Un deuxième entretien s’est tenu entre le directeur général de l’ANPI-Gabon et le directeur général du Groupe BFI, Sami Ben Hariz. Ce dernier a exprimé son souhait d’aider le Gabon à réaliser ses projets de modernisation de système d’informations.

Ces aides financières permettront au pays de redresser sa production pétrolière, de diversifier la filière hydrocarbures et bois, de développer des filières agro-industrielles et de renforcer son autonomie alimentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top