Au Gabon, le gouvernement envisage supprimer l’Agence Nationale des Parcs Nationaux

Le vendredi 19 février dernier, le Conseil des ministres a adopté un projet de loi supprimant l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN). Le patrimoine et les personnels de ladite agence seront transférés vers l’Agence Nationale de Préservation de la Nature.

Selon le secrétaire exécutif de l’ANPN, Christian Tchimembela, le principal objectif de ce projet de loi est « de poser les bases de la nouvelle politique environnementale de notre pays en répondant, par la même occasion, aux aspirations sociales des populations ».

C’est SE le Président de la République, M. Ali Bongo Ondimba qui avait pris l’initiative de réformer l’ANPN afin de faire face « à la recrudescence du braconnage des éléphants, au trafic d’ivoire, à l’ampleur croissant du conflit homme-faune et aux risques de propagation de maladies telles qu’Ebola à travers la viande de brousse ».

Pour ce faire, Christian Tchimembela appel l’Etat gabonais à accompagner le projet de façon effective jusqu’à son accomplissement.

Le Gabon envisage de se hisser au rang des pays leaders en matière de préservation et de gestion durable des ressources naturelles dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top