Gabon : le collectif des vendeurs de friperies demande le soutien des pouvoirs publics

Suite à la suspension de leurs activités il y a deux semaines, le collectif des vendeurs de friperies a décidé de rencontrer tour à tour le maire de Libreville, Eugène M’ba, et le directeur général du Commerce, Jean François Yanda.

La délégation conduite par Esti Mafoumbi, a sollicité l’accompagnement du gouvernement gabonais. Selon Esti Mafoumbi, « A l’issue de plusieurs propositions, nous pensons que nous sommes dans la bonne voie ».

Le directeur général du commerce, Jean François Yanda, quant à lui, a indiqué que « le gouvernement est conscient qu’il y a des compatriotes qui exercent dans ce domaine. Donc nous allons voir dans quelle mesure accompagner, pas forcément financièrement ».

En effet, le 8 février dernier, à cause du « contexte sanitaire marqué par la progression de la pandémie de la Covid, conformément aux récentes mesures prises par le gouvernement de la République du Gabon », le maire de Libreville, Eugène M’ba, a interdit jusqu’à nouvel ordre la vente de la friperie dans les marchés, les artères et carrefours de la commune dont il a la charge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top