Au Gabon, 34 personnes sont arrêtées suite à des manifestations du « Mouvement des casseroles »

Le 17 février 2021, le « Mouvement des casseroles » a été lancé sur les réseaux sociaux pour protester contre les dispositions anti-Covid du gouvernement. Ce mouvement consiste à taper sur des casseroles pour montrer le mécontentement des citoyens gabonais face à ces mesures gouvernementales jugées trop dures. Mais depuis lors, on assiste à des débordements.

C’est ainsi que dans la province du Haut-Ogooué précisément à Moanda, des manifestations sont survenues et ont entrainée des dérapages. Des personnes mal intentionnées ont profité des manifestations pour brûler des objets sur la voie publique, piller les magasins, vandaliser les véhicules, barrer la voie publique, etc. Tous ces agissements ont provoqué des troubles à l’ordre public.

Les forces de l’ordre sont donc intervenues pour calmer les manifestants. Mais elles ont subi des coups et blessures.

À l’arrivée, 34 individus sont arrêtés par la police et placés en garde à vue. Ils sont accusés d’incendie volontaire, de vol organisé, de trouble à l’ordre public, de destruction de biens et violences contre l’autorité publique.

Parmi ces personnes interpelées, 3 sont relâchées. Pour ce qui est du reste, 22 personnes sont placées sous mandat de dépôt et 9 d’entre elles bénéficient d’une liberté provisoire car, ayant joué un rôle secondaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top