Au Gabon le porte-parole de la présidence indexe le manque de professionnalisme de certains médias

Au cours d’un point de presse le 1er mars 2021, le responsable chargé de la communication présidentielle, Jessye Ella Ekogha, est revenu sur les dérapages observés lors du « Mouvement des casseroles ». Pour lui, la légèreté dont les médias ont fait preuve dans le traitement de ces informations est à la base des manifestations.

« J’aimerais relever un point : la légèreté avec laquelle certains médias font leur travail, ne basant leurs informations que sur les racontars des réseaux sociaux. C’est ainsi que l’on a passé l’annonce des forces de l’ordre qui seraient passées avec un véhicule et auraient jeté une grenade dans une église. Ce qui a été relayé par certains médias sans aucune vérification », s’est indigné le porte-parole du chef de l’État.

Récemment au Gabon, des manifestations contre les mesures anti-Covid du gouvernement ont entrainé des débordements dans plusieurs villes. Ainsi des cas de pillage, de vol et aussi de destruction de biens publics sont survenus lors de ces mouvements. La police a procédé à l’arrestation de 34 personnes, et les a traduites en justice pour vol organisé, trouble à l’ordre public, etc.

Le porte-parole du chef de l’Etat a invité les médias et les acteurs politiques ou publics à ne plus seulement se baser sur les messages lus sur les réseaux sociaux comme source d’informations fiables.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top