Manganèse : le Gabon reçoit 10% du patrimoine de la société minière chinoise CICMHZ

Pour se conformer au nouveau code minier en vigueur depuis 2019 au Gabon, la Compagnie Industrielle des Mines de Hua Zhou (CICMHZ) a actualisé sa convention avec l’État gabonais le 26 février dernier. Dans ce nouveau contrat, il est précisé que la CICMHZ cède 10% de son capital à l’État du Gabon.

La signature de ce contrat concrétise la volonté du Gabon qui est d’augmenter la part du secteur minier et du manganèse précisément dans la contribution du Produit Intérieur Brute (PIB).

« Cette convention va changer le mode de calcul de la RPM, avec pour effet l’augmentation du revenu de l’État, l’intégration du partage de production dans le modèle d’exploitation à hauteur de 10% de sa production. Sans oublier l’affectation d’une partie de ses revenus dans les projets de développement des communautés locales, estimée à 100 millions », a précisé le ministre gabonais de pétrole, du gaz et des mines, Paul Massassa.

Fan Xiang le directeur général de la CICMHZ, rassure l’État gabonais du respect de cette nouvelle convention. « Nous nous engageons à effectuer toutes les activités d’exploitation conformément aux dispositions de notre convention minière et du code minier. Nous prenons les mesures pour respecter nos engagements en matière de santé, d’hygiène et de sécurité environnementale », va-t-il déclaré.

Pour rappel, la CICMHZ exploite le manganèse gabonais depuis 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top