Covid-19 : Lucie Milebou suggère l’utilisation des tests salivaire pour le dépistage dans les écoles

En marge de la première session ordinaire de la 5e législature organisée le 1er mars 2021, la présidente du Sénat gabonais a abordé la question de la crise sanitaire que traverse actuellement le Gabon. Dans son adresse, elle a montré son inquiétude face à la menace d’une nouvelle suspension des activités pédagogiques dans les établissements scolaires du pays.

Ainsi, Lucie Milebou a suggéré au Premier ministre Rose Christane Ossouka Raponda de prioriser les tests salivaires pour les élèves. Selon la présidente du Sénat, les tests salivaires seraient plus faciles d’utilisation pour les apprenants, contrairement aux tests PCR qui demandent l’introduction d’une tige de coton de 15 cm dans la narine.

Cette technique de dépistage chez les écoliers « permettrait d’isoler assez tôt des élèves porteurs du virus, pour donc mettre en quarantaine les salles de classe et non tout l’établissement », a proposé Lucie Milebou.

Précisons que les méthodes de test PCR et antigéniques sont celles que le Gabon utilise à ce jour pour le dépistage. Ces méthodes nécessitent un prélèvement nasal contrairement à celle que propose la présidente du Sénat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top