Au Gabon les agresseurs du 2e adjoint au maire de Franceville comparaissent devant la justice le 3 mars

Le libanais, Fadi Naker Hicham, et ses 4 coaccusés dans l’affaire de l’agression du 2e adjoint au maire de Franceville, comparaissent devant le tribunal de cette province depuis le 3 mars dernier. Ils sont accusés ‘’d’atteinte et manque de respect à l’autorité’’

Les faits ayant conduit à l’arrestation de ces détenus remontent au 24 février dernier. En effet, Jules-Ferry Ndounou Ngouandjila, 2e adjoint au maire de Franceville a subi une violence verbale et physique de la part du commerçant libanais lors d’une visite pacifique dans le magasin de ce dernier. Arrêtés, et conduits au poste de police, les agresseurs ont été placés sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yéné le même jour.

D’après les témoignages, Fadi Naker Hicham, a souvent fait preuve d’insolence dans son comportement. « Il faut reconnaitre que dans ce magasin-là des compatriotes ont été attaqués à plusieurs reprises. Des fois, ce sont des contrôleurs de prix, des impôts ou des agents du commerce. Chaque fois que les agents y accèdent, ils se font agresser », a déclaré l’adjoint au maire.

La victime dit avoir fait preuve de retenue lors de l’agression pour éviter un débordement de la situation. « Je savais que si on déclenchait une bagarre dans ce magasin, tous les badauds qui étaient dehors en auraient profité pour casser et piller », a-t-il précisé.

Pour l’heure les gabonais attendent le verdict du tribunal à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top