La riposte du Gabon contre la Covid-19 et son impact socio-économique

Dans une interview accordée à l’Agence Ecofin, le coordonnateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin, a abordé la question de l’impact socio-économique de la crise du Covid-19.

Au Gabon, un effort budgétaire a été consenti pour apporter une solution en matière sanitaire et sociale contre la pandémie de la Covid-19. Le président Ali Bongo Ondimba en a décidé ainsi pour riposter contre le coronavirus.

« Force est de constater que le Gabon s’est favorablement illustré lors de cette pandémie. En Afrique, il est l’un des pays qui teste le plus sa population et où le taux de mortalité est le plus faible », a déclaré, Noureddin Bongo Valentin, pour monter l’efficacité de cette mesure gouvernementale de riposte.

D’après les explications de ce dernier, la stratégie de riposte du gouvernement se situe à trois niveaux. Nous avons en premier l’anticipation, ensuite l’adaptation d’une réponse face à la gravité de la pandémie, et enfin le déploiement des moyens budgétaires et sanitaires.

Pour atténuer l’impact socio-économique de cette crise sanitaire, « nous nous tenons prêts à réactiver différents leviers utilisés lors de la première vague comme la gratuité temporaire de l’eau et l’électricité pour les ménages à plus faible revenu, un retard sur leur loyer, etc. », à rassurer Noureddin Bongo Valentin.

« La riposte sera aussi forte que nécessaire, mais toujours proportionnée à la gravité de la situation », va-t-il conclure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top