Au Gabon, les transporteurs terrestres souhaitent un réaménagement du couvre-feu

Le 13 mars 2021, le Syndicat libre des transporteurs terrestres du Gabon (Syltteg) a demandé au gouvernement de réaménager le couvre-feu en vigueur dans le pays. C’est au cours d’une déclaration qu’il a suggéré aux autorités de ramener le couvre-feu de 22h à 5h du matin.

En effet, face à la seconde vague du Covid-19 qui sévit au Gabon, le gouvernement a annoncé une série de mesure dont un couvre-feu de 18h à 5h du matin. Cette mesure a longtemps été dénoncée par les populations gabonaises qui la qualifient de ‘’suicidaire’’. C’est donc pour revenir sur cette question qui fâche plus d’un au Gabon, que le Syltteg a adressé une demande au gouvernement pour soulager les populations.

Concrètement, le Syltteg propose à travers la voix de son président Jean-Robert Menie, que le couvre-feu soit ramené de 22h à 5h du matin. « Ceci permettra aux transporteurs d’avoir un temps de travail assez conséquent, aux populations de regagner plus facilement et rapidement leurs domiciles. Mais aussi d’avoir une augmentation du rendement », a-t-il ajouté.

La problématique des taxes, la concurrence déloyale occasionnée par l’arrivée des particuliers qui pratiquent l’activité de transport sans payer des taxes, les tracasseries policières, sont autant de sujets abordés lors de cette déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top