Au Gabon, la RACE appelle à une éradication des violences scolaires

À la suite de l’assassinat de David Warren Moulougui, élève âgé de 18ans et en classe de terminal D, une association d’anciens directeurs et proviseurs dénommée RACE (Rencontre des Anciens Chefs d’Établissement) monte au créneau. Ils ont dénoncé les dérives scolaires marquées par le relâchement des mœurs, l’introduction d’armes blanches et de drogues dans les écoles, mais surtout les actes de violence comme celui qui a entrainé la mort du jeune David.

En effet, l’élève David Warren Moulougui a été poignardé par un jeune adolescent le 16 mars dernier lors d’une agression à l’arme blanche. Arrêté par la police judiciaire, le meurtrier n’a pas nié les faits. La RACE n’a donc pas attendu que la justice se prononce sur le cas de ce jeune assassin avant de donner son cri de cœur.

Ainsi l’association a dans un communiqué appelé les autorités à préserver davantage la quiétude et la sécurité des apprenants au sein des établissements. Aussi, la RACE invite les associations de parents d’élève à mettre en place des dispositifs de contrôle et de sensibilisation. De même, ils appellent les élèves à structurer des éléments pour leur défense.

La RACE demande ainsi à toute la communauté scolaire d’œuvrer pour l’éradication des violences scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top