La mairie d’Akanda lance un recensement digital des opérateurs économiques de sa commune

Le maire d’Akanda, Yvon-Patrick Rombogou, vient de lancer une opération de recensement digital des opérateurs économiques de cette commune. L’objectif de cette opération est de constituer une base de données numériques et actualisée qui renseigne mieux sur les contribuables exerçant dans cette région du pays.

Ce recensement a été confié à un partenaire technique de la mairie. Il s’agit de I-Link Work Corporation, une société spécialisée dans la recherche et le développement de solutions mobiles. Une fois mise en place, la base de donnée sera exploitée au moment venu par la Direction Générale des Impôts (DGI), le Trésor, etc.

D’après les résultats d’une enquête menée par le DGI, « sur les 1 400 entreprises recensées au marché de Mont-Bouet, 487 exercent dans l’informel ». Cette opération de recensement intervient donc dans un contexte où de nombreux opérateurs économiques préfèrent exercer dans le secteur informel pour éviter de payer les impôts.

Ceci constitue un manque à gagner pour l’État, car selon le rapport du Fonds Monétaire International en 2017, la part du secteur informel représente entre 40% et 50% du Produit Intérieur Brut (PIB) gabonais.

Ce recensement pourrait donc contribuer à inverser cette tendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top