Au Gabon la mort mystérieuse d’un policier suscite des polémiques

Le 20 mars 2021, le policier Ulda Mbadinga, a été retrouvé mort aux abords d’une rivière du quartier PK9 à Libreville. Depuis lors, les commentaires se multiplient et les populations essaient d’expliquer les circonstances des faits, chacun à sa manière.

En effet, selon les révélations du journal Gabon Matin, « le policier portait des traces de violence à divers endroits précisément au visage ». L’Agence Gabon Presse, conclut que cela « laisse penser que la victime aurait été tuée puis jetée par son ou ses agresseurs dans la broussaille ».

Contrairement à ces deux médias, une personne anonyme se faisant passer pour une policière, affirme dans un message que Ulda Mbadinga a été victime d’une glissade entrainée par la pluie. Elle ajoute que le policier défunt revenait d’une visite chez sa mère et était en état d’ivresse. Il serait donc tombé et noyé dans la rivière « sans être agressé » précise cette source.

La version de la noyade semble peu crédible aux yeux des populations, vu que sur les lieux du drame, il y avait des effets personnels de la victime tels que Badge d’immatriculation, casquette, béret, etc.

Dans focus Gabon média, la concubine du défunt affirme que ce dernier a reçu un appel d’urgence qui lui annonçait que sa mère venait de faire un malaise. Il est donc sorti après ce coup de fil qui était en réalité une fausse alerte.

Pour l’heure, la police a ouvert une enquête pour élucider les circonstances de ce décès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top