Au Gabon, Antonela Ndembet-Damas œuvre pour la création d’un observatoire afin de lutter contre les violences faites aux femmes

Pour assurer une meilleure protection de la femme, le ministre de la Justice Antonela Ndembet-Damas envisage la création d’un observatoire dédié à lutter contre les violences faites aux femmes. Lors du conseil des ministres du 23 mars dernier, elle a fait adopter un projet de loi portant élimination des violences faites aux femmes. Aussi le gouvernement a adopté au cours de cette même séance un projet de réforme du Code Civil qui garantit l’égalité des sexes.

Ces actions prouvent la bonne volonté du Chef de l’État qui s’implique davantage dans la lutte contre les discriminations et les violences faites aux femmes.

Concrètement, le projet de loi portant élimination des violences faites aux femmes « vise à mettre en place des dispositions permettant de protéger les femmes contre toutes formes de violences et de discriminations, de les prévenir, les poursuivre et les éliminer. Aussi, il ambitionne de lutter contre les violences qui affectent de manière disproportionnée les femmes dans le milieu familial, mais aussi de faire la promotion de l’égalité réelle entre femmes et hommes ».

Pour la mise en œuvre de cette loi, l’Exécutif compte créer un Observatoire national du droit des femmes. De même, les administrations comme les ministères de la Santé, de la Justice, de la Famille, etc. sont invitées à jouer un rôle déterminant en prenant des dispositions qui visent l’égalité des sexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top