Au Gabon, le chef de l’État parle des ambitions du PAT pour la relance de l’économie

Très attendu après son retour aux affaires suite à une période de convalescence, le président Ali Bongo Ondimba a finalement donné sa première interview. C’est donc avec Jeune Afrique que le président a renoué avec cet exercice le 16 mars dernier au Palais du bord de la mer à Libreville.

Au cours de l’entretien, le chef de l’État a abordé le sujet du Plan d’Accélération et de Transformation (PAT) qu’il a adopté en janvier pour la diversification de l’économie gabonaise. D’abord, il a souligné les progrès opérés au Gabon durant cette dernière décennie. « Le poids du secteur du bois s’est nettement renforcé. La part du pétrole dans le PIB est passée de 42,2 % en 2010 à 32,7 % en 2019. En outre, le Gabon transforme davantage localement ses matières premières avant de les exporter, ce qui est bon pour notre industrie et pour l’emploi », a-t-il affirmé.

Pour le président gabonais, l’objectif du PAT est de renforcer ces acquis en trois ans. « À terme, notre croissance devra être non seulement plus vigoureuse, moins dépendante des cours mondiaux des matières premières, créatrice d’emplois, plus durable et adapté à la nouvelle donne du changement climatique », a expliqué le chef de l’État.

Précisons que ces efforts vont contribuer à la maitrise des dépenses afin de ramener l’endettement du Gabon qui est à 70% du PIB sous la barre des 50%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top