Gabon : bientôt la fin des problèmes d’accès à l’eau potable dans le Grand-Libreville

Le 31 mars 2021, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a officiellement lancé les travaux d’extension, de renforcement et de renouvellement du réseau d’eau potable du Grand-Libreville. Il s’agit d’un projet qui s’inscrit dans le volet Eau du Programme Intégré pour l’Alimentation en Eau Potable et l’Assainissement du Grand-Libreville (PIAEPAL).

Les travaux qui ont été lancés au PK5 permettront d’alimenter plus de 40 quartiers qui ont des difficultés à avoir accès à l’eau potable dans les communes de Ntoum, Libreville, Owendo et Akanda. Au total, 300 kilomètres de réseau d’eau potable seront installés dans le Grand-Libreville. « Ce sont près de 300 mille personnes vivant à Libreville et ses environs qui verront leur accès à l’eau potable sécurisé presque 24h/24 », a déclaré le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Alain-Claude Bilie-By-Nzé.

Concrètement, il s’agira de la construction de quatre châteaux d’eau, de la construction et la réhabilitation de bornes fontaines pour alimenter les zones peu urbanisées en eau, du renouvellement de 149 kilomètres de réseaux de distribution d’eau potable existants, etc.

Pour sa mise en œuvre, le PIAEPAL bénéficie d’un soutien financier de 75 milliards FCFA de la part de la Banque Africaine de Développement (BAD). En ce qui concerne le projet d’extension et de réhabilitation du réseau d’eau potable, il coûte plus de 9 milliards FCFA. Sa réalisation va durer entre 20 et 32 mois et occasionnera la création de 2 200 emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top