Le Gabon se donne le défi de gagner 40 places dans le Doing business d’ici 2025

Le 1er avril 2021, le ministre de la Promotion des Investissements, Carmen Ndaot, et les acteurs du secteur public ont échangé sur la volonté du Gabon de gagner 30 ou 40 places à l’horizon 2025 dans le rapport Doing business.  C’était à l’occasion d’une séance de travail sur l’actualisation et l’accélération de la feuille de route des réformes Doing business 2021-2023.

« Au regard de cet ambitieux challenge décliné dans la nouvelle feuille de route 2021-2023 élaboré par l’équipe opérationnelle, il est impérieux que nous fournissions tous ensemble, plus d’efforts dans l’accélération des réformes afin de faciliter au maximum le quotidien de nos opérateurs économiques », a exprimé Carmen Ndaot.

En 2020, le Gabon a été classé à la 169e place du rapport Doing business sur 190 pays. Dans l’optique de changer cette tendance, les dirigeants gabonais s’appuient sur l’objectif de la bataille du plan d’accélération de la transformation (PAT) qui a pour but d’améliorer l’environnement des affaires afin d’accroitre les flux des investissements privés, locaux et étrangers au Gabon.

Selon Yvon Capito, responsable de l’équipe opérationnelle de la réforme du cadre des affaires dans le cadre du PAT, atteindre cet objectif passe par un travail préalable.  « Il nous faut travailler sur l’accélération de l’amélioration de nos réformes, travailler sur la communication avec le secteur privé, pour que ce secteur soit informé des réformes adoptées par le gouvernement ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top