Gabon : les populations de la vallée Sainte-Marie sont invitées à quitter les lieux

Dans une lettre du 8 janvier 2021, les habitants de la vallée Sainte-Marie ont été invités par l’archidiocèse de Libreville à participer à une opération d’identification. Mais très vite, ces habitants ont reçu par la suite une injonction de quitter les lieux dans un délai de deux mois.

En effet, les populations de la vallée Saint-Marie vivent sur les lieux depuis 1970 avec l’autorisation de Monseigneur Anguillet. Aujourd’hui, l’archidiocèse de Libreville a décidé de les expulser de ces lieux sans donner les motifs qui justifient cette initiative. Tous les ménages installés dans la vallée Sainte-Marie ont donc reçu une notification de déguerpir de cette vallée à la fin du mois de mars.

Face à cette situation, le collectif des habitants de cette vallée a tenté en vain d’engager un dialogue avec les autorités de l’archidiocèse. « Nous avons à plusieurs reprises approché l’église, notamment l’archevêque Iba-ba. Mais il va rejeter à chaque fois nos tentatives », a expliqué un membre du collectif.

À ce jour, aucun représentant de l’archidiocèse ne s’est officiellement exprimé sur le sujet. Il faut dire que la notification de déguerpissement ne précise aucune mesure d’accompagnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top