Le Gabon inaugure une nouvelle Cour des comptes pour mieux lutter contre la corruption

Le 26 avril 2021, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a procédé à l’inauguration du siège de la Chambre provinciale des comptes de Port-Gentil. Cette chambre est une division de la Cour des comptes située à Libreville, et elle dispose des mêmes prérogatives et des mêmes compétences que cette dernière.

« Outils essentiels en matière de justice de proximité et d’aménagement du territoire, les chambres provinciales des comptes contribuent à la bonne gestion des deniers publics au Gabon. Elles jouent donc un rôle majeur », a déclaré le Premier ministre.

Pour Gabriel Tchango, le maire de Port-Gentil, cette chambre provinciale aura pour rôle « de lutter et d’éradiquer la délinquance économique et financière ». Aussi, elle sera une occasion pour les « juges financiers d’être plus proches des collectivités locales ». Dans un contexte où le Gabon s’est engagé à lutter contre la corruption, cette chambre jouera sans doute un rôle nécessaire. Elle viendra ainsi en appui à la volonté et aux aspirations du ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la Lutte contre la corruption, Francis Nkea Ndzigue. En effet, le ministre avait annoncé en janvier dernier que l’exercice 2021 serait marqué par la sensibilisation, le contrôle et la sanction disciplinaire des agents publics corrompus.

Notons que cette Chambre provinciale des comptes de Port-Gentil est située au quartier Ntchengué et comprend 21 bureaux, ainsi que 10 villas de devoirs. Elle vient s’ajouter aux chambres provinciales de Franceville, Mouila, Ntoum, Tchibanga, Koulamoutou et Oyem.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top