Vasseur Ngoye Missono libéré grâce à l’intervention de la ministre de la Justice

Vasseur Ngoye Missono avait été incarcéré depuis deux ans pour complicité dans l’affaire Leona Cyrille Moussavou. Cette dernière était accusée d’avoir organisé le meurtre de son petit ami Lilian Antoine Ndong Allogho en mars 2019.

Le 09 mars 2021, le mis en cause a bénéficié d’un non-lieu partiel du juge d’instruction. Il était censé être libéré, chose qui n’a pas été faite. Vasseur Ngoye Missono a passé 42 jours supplémentaires à la prison centrale de Libreville, pour une raison toute simple.

Informée par l’association SOS Prisonniers Gabon via une lettre le 15 avril dernier, Erlyne Antonela Ndembet-Damas, la ministre gabonaise de la Justice et Garde des Sceaux, est intervenue en faveur de la libération du prisonnier.

En effet, selon Lionel Ella Engonga, suite à l’ordonnance de non-lieu partiel avec main levée du mandat de dépôt décerné à l’encontre de Monsieur Ngoye, « le juge d’Instruction a contacté par téléphone les parents de Monsieur Ngoye pour leur demander d’apporter la somme de 150 000 FCFA, somme correspondant au montant de l’expédition à retirer. Cependant, il se trouve que les parents de Monsieur Ngoye n’ont pas les moyens financiers nécessaires pour retirer cette ordonnance de non-lieu partiel, et cette situation fait en sorte que le jeune Ngoye soit jusqu’à ce jour dans les liens de la prévention ».

Le président de l’association a précisé que ce genre de cas n’est pas rare dans le pays. Méprisant le principe de la gratuité du service public, certains magistrats arnaqueraient les détenus.

Vasseur Ngoye Missono a finalement été libéré le 21 avril 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top