Nouveau code des hydrocarbures : Le ministre du pétrole donne des éclaircissements à l’Assemblée nationale

Le 19 avril 2021, le Président de l’Assemblée Nationale a transmis une lettre de l’Honorable Jean-Robert GOULONGANA au Ministre gabonais chargé du pétrole. Dans cette correspondance, l’Honorable Député réclamait l’état des lieux de l’impact de l’adoption du nouveau code des hydrocarbures sur le secteur des hydrocarbures, deux ans après son adoption.

Selon le ministre du pétrole Vincent de Paul Massassa, l’ambition du nouveau code des hydrocarbures est « d’attirer les investisseurs nationaux et internationaux ». A ce titre, il a permis la signature de douze contrats d’hydrocarbures « Depuis l’adoption du nouveau Code des hydrocarbures en juillet 2019, c’est-à-dire depuis deux ans, l’Etat Gabonais a signé douze (12) nouveaux contrats d’hydrocarbures et ce malgré la pandémie de la Covid19.», a-t-il indiqué.

Par ailleurs, les sociétés pétrolières ayant dernièrement signé des contrats avec le gouvernement sont toujours en phase d’exploration conformément au nouveau Code des Hydrocarbures qui fixe la durée d’exploration à 8 ans. « Durant la période d’exploration, les sociétés procèdent aux travaux d’exploration (l’acquisition de données sismiques, le traitement et l’interprétation des données sismiques acquises afin d’identifier d’éventuels objets à forer et enfin le forage de puits) », a expliqué le ministre.

Toutefois, de nouvelles découvertes de gisements ont été faites sur les anciens contrats tels qu’Etame, Dussafu, Ezanga, etc.

Convaincu de la pertinence de cet outil et de sa capacité à améliorer les performances du secteur, le gouvernement gabonais entend tout mettre en œuvre pour son succès.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top