Accusée de coups et blessures sur une fillette de 5 ans, Iwenga Sona Auréole Nadia écope de 10 ans de prison

Le mardi 27 avril dernier, la cour de Port-Gentil a infligé la sentence de 10 ans de prison à Iwenga Sona Auréole Nadia reconnue coupable de coups et blessure sur une gamine de 5 ans.

10 mai 2018, 11h du matin environ, Iwenga Sona Auréole Nadia surprend un fait qui n’est pas à son goût. Elle découvre en effet la petite fille de son concubin en train de pratiquer des attouchements sur son petit frère. En colère, cette dernière se met à frapper la petite avec des brindilles épineuses. La gamine a commencé, quelques instants après, à se plaindre de maux de tête. En réaction, Iwenga Sona lui donne de l’Efferalgan à boire et lui fait un massage.

Le jour d’après, la fillette ressentit des troubles respiratoires et sa mère la conduisit à l’hôpital. Mais l’enfant finit par décéder, et le médecin en informe sa mère. Cette dernière décide donc de déposer une plainte contre Iwenga Sona auprès de la police judiciaire de Port-Gentil.

Lors des enquêtes, Iwenga Sona avoue avoir frappé la fillette avec véhémence et à l’aide d’un bois. Elle avoue aussi que pendant qu’elle la battait, la petite fille a cogné sa tête contre le mur.

La cour de Port-Gentil a reconnu Iwenga Sona coupable de crime de coups et blessures volontaires et l’a condamné à 10 ans de prison, dont 5 ans avec sursis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top