30 ans de prison pour Moise Yalouze Moudouyi, un père incestueux

Transporteur de profession et âgé de 46 ans, Moise Yalouze Moudouyi vient d’être condamné à 30 ans de prison par la Cour d’appel de Mouila. Il est accusé de viol par ascendance sur sa propre fille.

En 2014, la mère de la victime contacte par téléphone le père de cette dernière et lui faisait comprendre qu’elle ne peut plus assurer sa garde. Moise Yalouze accepte donc de reprendre l’enfant à sa charge et lui envoie un billet de transport pour le rejoindre à Tchibanga. La petite fille de 6 ans, alors déscolarisée a rejoint son père. Une nuit, alors que la gamine dormait avec la fille de sa voisine, Moise Yalouze rentre du travail et la réveille. Il abusa d’elle dans la chambre.

Après avoir passé les vacances de Noël chez sa mère, la jeune fille reste auprès de cette dernière jusqu’en 2018. Déjà âgée de 10 ans et passant en classe de 6e, elle a été de nouveau renvoyé chez son père. Occasion pour son bourreau de reprendre les séances de viol sur sa fille. Fatiguée de tout ceci, la victime se confie à la fille de sa voisine, qui n’hésite pas à dénoncer le père incestueux à la police.

Devant la Cour, l’avocat du fautif a sollicité l’expertise de l’état de santé de Moise Yalouze qui serait atteint de troubles psychologiques. Mais il a été condamné à 30 ans de prison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top