Le Gabon fait un bilan positif de la réforme qui prône l’égalité homme-femme

Le Gabon se présente aujourd’hui comme un modèle en matière de la promotion de l’égalité homme-femme. C’est ce qu’ont expliqué les autorités gabonaises à Jeune Afrique. Depuis 5 ans, le pays a pris plusieurs mesures pour garantir davantage le respect des droits de la femme afin de limiter les discriminations dont elles font objet.

En effet, dès juin 2015 le Code civil qui consacre le droit de succession a été révisé et garantit le droit de la veuve et des orphelins qui n’était alors pas une priorité. Par la même occasion, le conseil familial a été révisé en conseil successoral et réserve désormais une place de choix aux héritiers légaux notamment la veuve et l’orphelin. Dans son souci d’accompagner l’émancipation économique des femmes, le gouvernement a créé le Fonds National d’Aide Social (FNDS) qui a pour but de financer les micro-projets des personnes économiquement faibles et plus précisément des femmes.

Par ailleurs, le 5 septembre 2016, la loi n°09/2016 a institué un quota d’accès des femmes et des jeunes aux élections politiques, des femmes aux fonctions supérieures de l’État. Cette loi contribue ainsi à une plus grande représentativité des femmes dans les instances de prise de décision et favorise la parité entre les hommes et les femmes. Mieux, en 2019, le gouvernement a adopté un décret pour renforcer la pénalisation des violences faites aux femmes. Toutes ces réformes témoignent de la volonté du gouvernement de mettre fin aux discriminations et d’instaurer l’égalité des sexes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top