Réforme du Code civil : pourquoi ? les gabonais sont-ils favorables ?

La lutte contre les inégalités homme-femme est un véritable défi que le Gabon s’est donné de relever. Cette lutte passe par le renforcement de l’arsenal juridique dont la réforme du Code civil. Lors d’une interview accordée à Jeune Afrique, le ministre de la Justice Erlyne Antonella Ndembet Damas, n’a pas manqué d’évoquer les causes de cette réforme.

Selon elle, le projet de réforme du Code civil a été initié pour renforcer la cohésion familiale en instaurant la complémentarité entre la femme et l’homme. « Longtemps, la notion de chef de famille a été dévoyée, ouvrant la voie à des dérives pouvant aller jusqu’à la marginalisation de la femme qui devrait aider et seconder l’homme dans la cellule familiale. Il est question ici d’une recentralisation du binôme que forment l’homme et la femme à la tête du ménage », a déclaré le garde des Sceaux. La réforme du Code civil apporte donc une réponse à l’égalité des sexes tant souhaitée au Gabon. « Nous avons mis en adéquation le Code civil qui conservait des dispositions discriminatoires avec le quotidien vécu par les gabonais », a expliqué le ministre.

Par ailleurs, il est à noter que la réforme du Code civil est plutôt bien reçue par les gabonais. « Fort heureusement, de très nombreuses observations sont favorables et positives. Ces projets de loi ont le mérite d’avoir permis un débat dans toutes les couches sociales », a affirmé Erlyne Antonella Ndembet Damas. La réforme du Code civil promet donc de belles perspectives au Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top