Climat : le Gabon est appelé à mettre son expertise politique au service de la préservation des forêts tropicales

Le 10 mai 2021, le Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda a reçu en audience Christian Ruck, facilitateur du partenariat du bassin du Congo dans le cadre du CAFI (Initiative pour la Forêt en Afrique Centrale). Les deux personnalités ont échangé sur les enjeux et perspectives de la 26e conférence annuelle de l’ONU sur le climat qui se tiendra à Glasgow en novembre prochain. Lors des échanges, Christian Ruck a sollicité le soutien politique du Gabon pour la préservation des forêts tropicales.

Aujourd’hui, le Gabon est une référence en matière de la lutte contre le réchauffement climatique. Ces multiples efforts dans ce sens ont été reconnus et servent d’exemple aux pays de la sous-région. Partenaire du CAFI, le pays contient environ 18 % des forêts des bassins du Congo et de l’Ogooué. Pour ce fait, il est appelé à un grand rôle dans la conservation des forêts tropicales dans le bassin du Congo.

En juin 2017, le Gouvernement a signé une Lettre d’intention avec le CAFI qui est en réalité un partenariat pour la mise en œuvre du cadre d’investissement national du Gabon. À ce jour, le bilan est très positif et le Gabon peut être cité comme un modelé. Rappelons que le CAFI a pour objectif d’améliorer l’affectation du territoire et le suivi du changement d’utilisation des terres et forêts au Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top