Faits divers : le chef du quartier Bataillon et son neveu meurent après avoir consommé un aphrodisiaque

 Pour avoir consommé l’aphrodisiaque dénommé « la bouteille des garçons » Emile Makika chef du quartier Bataillon dans le 1er arrondissement de Koula-Moutou, a rendu l’âme. Alors qu’il était à la recherche de performances sexuelles, le sexagénaire a commencé à se plaindre de maux de ventre après avoir bu une bonne dose de cet aphrodisiaque. Amené à l’hôpital, Emile Makika est décédé des suites de ce malaise. 

Après ce drame, des rumeurs ont commencé par désigner la fameuse bouteille comme la cause du décès. Pour mettre un terme à ces soupçons, Joseph Bonata, le neveu de la victime a aussi bu un verre de cet aphrodisiaque. Et comme les mêmes causes produisent les mêmes effets, ce dernier commence par se plaindre de maux de ventre et vomir du sang. Quelques heures plus tard, il meurt. 

Dès lors, l’hypothèse d’un empoisonnement a été évoquée dans l’entourage des deux victimes, car il ne s’agirait pas d’un premier drame de ce type à cet endroit. En effet, il y a deux ans, un agent de la Société Gabonaise d’Eau et d’Electricité (SEEG) avait trouvé la mort dans les mêmes circonstances. Une enquête a été ouverte par les Officiers de Police Judiciaire pour vérifier si les bouteilles de ce commerce de boisson ne contiennent pas du poison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top