Le Gabon négocie pour introduire les produits de la ZES de Nkok dans la Zlecaf

Le Gabon travaille à l’introduction des produits de la Zone économique spéciale (ZES) de Nkok dans la Zlecaf. Le secrétaire général de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf)Wamkele Méné, était en visite au Gabon la semaine dernière. Sa visite lui a permis de discuter avec les autorités du pays, à savoir le Premier ministre et les opérateurs économiques installés dans la ZES. Leurs discussions ont tourné autour de l’introduction des produits de cette zone dans la Zlecaf.

Selon une source du ministère du Commerce, la majorité des 96 entreprises installées dans la ZES sont des entreprises étrangères. Elles bénéficient d’exonérations de TVA et d’exemption de droits de douane à l’import/export au Gabon. Par conséquent, leurs produits ne sont pas éligibles à la Zlecaf.

L’ambition des autorités gabonaises est d’intégrer les produits de la ZES dans ce marché d’un milliard de consommateurs. Elles s’efforcent donc de faire aboutir les négociations. « Les zones économiques peuvent être complètement intégrées dans le programme de la Zlecaf et c’est cela notre stratégie », a déclaré la ministre de la Promotion des investissements, Carmen Ndaot. La ZES représente 40 % des exportations du Gabon.

Selon Wamkele Méné, l’introduction des produits de cette zone dans la Zlecaf est un objectif prioritaire. « Il y a des investissements dans ces zones avec la création des emplois, la recherche et le développement. Nous trouverons donc les voies et les moyens pour les intégrer dans la chaine de valeur de la Zlecaf pour que le pays puisse en profiter et que les emplois soient créés », a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top