Le Port-Môle accuse les compagnies maritimes de vouloir faire des bénéfices incontrôlés

Le prix du transport par voie maritime entre Libreville et Port-Gentil est passé de 28 000 FCFA à 35 000 FCFA (+25%). Pour les compagnies maritimes, cette hausse est due à l’augmentation des taxes de l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag). la redevance portuaire est passée de 94 000 à 1,9 million de francs CFA. 

Ces arguments ne semblent pas convaincre le directeur du Port-Môle. Pour les compagnies maritimes, l’augmentation des redevances ne justifie en rien celle des prix du transport. Selon Paul Angouna, le directeur du Port-Mole, ces taxes « sont contenues dans le barème des redevances qui lui n’a fait l’objet d’aucune modification depuis 2006 ».

De plus, poursuit-il, les frais de passage portuaire ne représentent que 1% des dépenses des compagnies maritimes. Or, le coût du carburant représente près de 70% de leur charge. Le problème ne se situe donc pas au niveau des taxes. Il s’agirait donc d’un alibi pour ces compagnies pour se « faire du chiffre avec les marges bénéficiaires incontrôlées ».

Les compagnies maritimes privées ont décidé d’augmenter le prix du transport maritime entre Port-Gentil et Libreville en avril dernier. Cette décision est entrée en vigueur le 1er mai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top