Gabon : Une campagne chirurgicale pour les enfants atteints de pathologies urologique et viscérale.

Une campagne chirurgicale a été lancée à l’endroit des enfants atteints de pathologies urologique et viscérale. Elle se déroule au Centre hospitalier universitaire (CHU) Mère et Enfants de la Fondation Jeanne Ebori de Libreville. Elle cible spécialement les enfants de 0 à 15 ans. Les soins sont administrés à moindre coût pour faciliter la prise en charge des patients démunis. Au plan viscéral, les médecins prendront en charge toutes les pathologies de l’appareil digestif et les affections de la paroi abdominale. Quant au plan urologique, ce sont toutes les pathologies ayant trait à l’appareil urinaire qui sont traitées.
« (…) Les interventions (chirurgicales) seront gratuites » pour les Gabonais économiquement faibles (Gef), fait savoir Natacha Mbouma. « Les patients dont les parents sont agents publics ou privés (…) vont devoir payer un faible pourcentage » a-t-elle ajouté. Elle explique que ce pourcentage est « vraiment dérisoire par rapport à ce qu’ils devraient payer normalement s’il n’y avait pas eu cette action ». « Les consultations sont payantes » précise cependant la chirurgienne pédiatrique. Les patients qui ont d’assurance à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs) payeront 5000 FCFA. Ceux qui n’en ont pas débourseront 13 000 FCFA pour la consultation.
Cette campagne qui a débuté le lundi dernier prendra fin le dimanche prochain. Elle se subdivise en deux phases. La première est destinée aux consultations et s’arrête aujourd’hui. La deuxième est consacrée aux opérations chirurgicales et débutera demain. Cette campagne a été initiée par la société gabonaise de chirurgie pédiatrique (Sogachirped) et l’hôpital Necker de France. Ces deux initiateurs sont en partenariat avec la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top