Des femmes entrepreneurs libanaises envisagent d’investir au Gabon.

Le mercredi passé,Prisca Koho Nlend,ministre des Affaires sociales et des droits de la femme, a reçu une visite particulière. Il s’agissait d’une délégation de femmes entrepreneurs libanaises qui prospecte au Gabon. C’était en présence de Aline Younes, ambassadrice du Liban au Gabon. Cette rencontre a eu lieu autour des potentiels secteurs d’investissements. Elle a été une « occasion pour le ministre d’appeler les femmes gabonaises à saisir les possibilités de partenariat gagnant/gagnant pour s’autonomiser ». Les femmes gabonaises doivent donc profiter des relations d’affaires et de la coopération bilatérale avec le Liban.

Le Gabon multiplie ses stratégies pour attirer les investisseurs sur son territoire, en raison de l’impact économique de la crise Covid-19. Le Liban quant à lui, traverse une crise économique depuis plusieurs années. Cette situation oblige les Libanais à se tourner vers d’autres pays pour trouver de nouvelles opportunités d’investissement.

En février dernier, des investisseurs libanais avaient été reçus à l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI). Selon eux, le Gabon offre de nombreuses opportunités dans les secteurs de l’agriculture, des infrastructures et de l’industrie.

Le Gabon et le Liban entretiennent des relations depuis plusieurs années. Grâce aux accords de coopération entre les deux Etats, les Libanais peuvent investir dans les secteurs du commerce, de l’industrie et de la construction au Gabon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top