Gabon : Mathilde Massandé condamnée à 1 mois de prison.

Annie Mathilde Moussavou-Massandé a été condamnée à 1 mois de prison pour évasion. La sentence a été prononcée à l’issue de la délibération du 27 mai dernier au Tribunal de première instance de Mouila. L’accusée avait été jugée le 21 mai lors d’une audience foraine de Mandji Ndolou. 

Elle avait été arrêtée pour kidnapping d’enfants. Elle était détenue à la prison centrale de Mouila. Compte-tenu de son état de santé mentale, elle allait en consultation chez un psychologue au Centre hospitalier régional de Mouila. L’affaire concernant le vol d’enfants était encore en instruction quand le 9 février dernier, elle s’est évadée après une consultation habituelle. Elle s’était alors réfugiée à Port-Gentil et se faisait suivre par une tradipraticienne. Le 4 mai dernier, elle a été appréhendée par les forces de sécurité et transférée à Mouila le lendemain. 

Face au juge, elle a déclaré qu’elle s’était évadée parce qu’elle savait qu’on la ramènerait en prison après la consultation. « Par rapport à ma situation, je me dis que la prison n’est pas la solution » s’est-elle défendue. « En prison, je ne fais rien. Je ne suis pas traitée » a-t-elle ajouté. Le procureur de la République, Urbain Massala, a déclaré que « sa place n’est pas en prison ». Il a toutefois ajouté que « tout détenu évadé mérite la prison », d’où sa condamnation à 1 mois de prison pour évasion. 

Interrogée sur le kidnapping d’enfants, Massandé avait déclaré qu’elle ne cherchait pas à leur faire du mal. « Je ne kidnappe pas les enfants pour leur faire du mal, mais pour les garder, dans la mesure où moi-même, je n’arrive pas à leur donner naissance. Chaque fois que je contracte une grossesse, celle-ci n’arrive jamais à terme pour des raisons que je ne maîtrise pas » a-t-elle confié à la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top