Gabon : Tracer-Nkok cherche à étendre ses compétences au plan national.

L’Agence Tracer-Nkok désire étendre ses compétences à l’ensemble du territoire national gabonais. Cela lui permettra de suivre le bois gabonais dans tout le pays et de mieux lutter contre son exploitation illégale et chronique. L’Agence a donc initié une procédure, pour obtenir une reconnaissance nationale, auprès de l’Agence gabonaise de normalisation (Aganor). 

Les responsables de Tracer-Nkok et de Forêt ressources management (FRM) ont rencontré à cet effet le directeur général de l’Aganor. Pour ce dernier, « la saisine de l’Aganor par Trace-Nkok sur sa démarche obéit ainsi à un processus qu’il conviendrait de suivre ». « Aujourd’hui, le Gabon est en voie d’adopter ses premières normes du secteur forêt-bois au sein du comité technique consacré à cet effet ». C’est ce qu’a expliqué Abdu Razzaq Guy Kanmbogo, patron de l’Aganor. 

L’Aganor compte élaborer une norme sur la traçabilité des produits du bois. L’élaboration d’une telle norme est assurée par le Comité technique 8 forêt-bois. Ce dernier prévoit d’ailleurs d’autres normes dans le secteur du bois. Ces normes seront relatives au domaine de l’industrialisation de la filière bois. Elles interviendront aussi dans les secteurs de l’exploitation, de la transformation et de la commercialisation des produits forestiers. L’Agence Tracer-Nkok est le bureau de certification et de traçabilité des grumes dans la zone économique spéciale de Nkok. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top