Gabon : un père ayant vengé l’assassinat de sa fille, jugé non-coupable.

La Cour d’appel criminel de Mouila a jugé non-coupable, un père ayant vengé l’assassinat de sa fille. Guy-Parfait Nzokou a été mis en liberté suite à la session criminelle ordinaire qui s’est déroulée le lundi dernier. L’acquitté était le père d’une fille qui a été décapitée par un criminel.

Le 6 décembre dernier, Guy-Parfait était allé payer du lait pour sa fille de deux ans. Sa femme s’était rendue chez la voisine pour réparer un panier pour lequel elle avait été sollicitée. Durant l’absence des parents, le nommé Alain Sylvain Pape Mouandza a kidnappé la petite fille. Ayant constaté sa disparition, la mère s’est mise à chercher son enfant dans le village avec d’autres voisins.

Guy-Parfait en a été informé par la suite. Une fillette habitant dans le village révèla aux parents qu’elle avait vu Pape Mouandza passer avec la petite fille au dos. Pape Mouandza était, en effet, connu pour ses écarts de conduite dans le village. Les recherches ont par la suite permis de retrouver le corps décapité de la petite fille de deux ans.

Le père, pris de rage, s’est alors vengé en tuant le meurtrier de sa fille. Il voulait même fuir après avoir été démasqué. L’affaire a été portée à la Cour d’appel criminel de Mouila. La famille de Pape Mouandza a refusé de défendre ce dernier qui n’hésitait pas à porter la main sur sa propre mère. La Cour ayant pris acte de cela, a décidé d’acquitter le père vengeur, ordonnant ainsi sa mise en liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top