La RDC jette l’éponge face à la candidature gabonaise au conseil de sécurité de l’ONU.

Le Gabon n’aura plus à discuter le siège de membre non-permanent au conseil de sécurité de l’ONU avec la République démocratique du Congo (RDC). Félix Tshisekedi a décidé d’abandonner sa quête face à la candidature gabonaise. Le Gabon bénéficie du soutien de l’UA pour occuper ce siège réservé à l’Afrique centrale.

La RDC avait déposé sa candidature en 2019. Mais, lors du conseil exécutif tenu les 3 et 4 février, c’est la candidature du Gabon qui avait officiellement bénéficié du soutien de l’UA. La RDC avait néanmoins décidé de relancer sa candidature. Pour elle, « l’octroi de ce siège réservé à l’Afrique centrale devait faire l’objet d’une consultation préalable avec le Tchad et le Gabon », indique le magazine Jeune Afrique.

Selon un proche collaborateur du chef de l’Etat, Félix Tshisekedi « Le président en exercice de l’UA ne peut pas être celui qui bafoue les règles de l’organisation ». Pour lui, la décision de la RDC de renoncer à sa candidature est une « bonne diplomatie ». Le week-end dernier, le bras de fer entre la RDC et le Gabon a fait l’objet d’une rencontre entre Moussa Faki Mahamat et Felix Tshisekedi. Le président de la Commission de l’UA a réussi à ramener son hôte à la raison. Le vote est prévu pour le 11 juin, à New York.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top