Le Gabon honore ses engagements de la COP21 et lance son observatoire spatial du climat.

L’Agence gabonaise d’étude d’observations spatiales (Ageos) a lancé l’Observatoire spatial du climat. Cette initiative, Spatial Climate Observatory (SCO), constitue « un support technique et scientifique performant ». Elle sera mise au service du Conseil National du Climat et de tous les acteurs impliqués dans les questions liées au climat au Gabon.

Selon Ageos, le SCO Gabon fournira aux acteurs concernés les outils et les capacités nécessaires pour étudier, surveiller et s’adapter aux impacts du changement climatique. Il sera basé sur des outils d’observation de la terre par satellite et des données de terrain. 

Le Gabon, ainsi que 196 autres pays, ont signé l’Accord de Paris en 2015 lors de la COP21. Ce traité international engage tous ces pays à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. L’objectif est de limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius.

Une déclaration du Centre national d’études spatiales (CNES) avait été signée en juin 2019 pour faciliter l’atteinte de cet objectif. La déclaration appelée Spatial Climate Observatory (SCO) a été signée par des agences spatiales. Des organisations internationales, des ONG, des institutions gouvernementales et des centres de recherche et universités avaient également signé cette déclaration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top