Barrage de Kinguélé-Aval : le président Bongo informé de l’évolution des travaux.

Le PDG du groupe Meridiam, Thierry Deau, a tenu hier, une rencontre avec le président Ali Bongo Ondimba. Il a informé le président gabonais « de l’avancement des travaux du barrage de Kinguélé et de la Transgabonaise ». Les détails de l’évolution des travaux réalisés par Meridiam n’ont pas été révélés à la presse. 

Le PDG de Meridiam a tout de même réaffirmé l’engagement de sa firme auprès du gouvernement gabonais. A sa sortie d’audience avec le président Bongo, il a déclaré que Meridiam cherche à « aider le développement économique du Gabon ». Le groupe compte investir « dans des infrastructures essentielles pour du très long terme ». Thierry Deau a d’ailleurs expliqué que Meridiam « investit sur des durées minimums de 25 ans ». C’est le genre d’investissement qui convient en cette période de crise économique, selon le président Bongo. 

Le barrage de Kinguélé-Aval est construit par la société chinoise Sinohydro. Il aura une capacité de 34 MW. Son coût est évalué à 80 milliards de francs CFA. Il permettra à la « Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) d’optimiser la production et la fourniture d’énergie dans la région ». Il contribuera au renforcement du réseau interconnecté de Libreville qui « connaît une demande croissante d’énergie ».

La Transgabonaise est une route économique de 780 km qui reliera Libreville et Franceville. Ses travaux ont démarré en septembre dernier avec la construction d’un premier tronçon de 81 km. Ils sont financés à hauteur de 600 milliards de francs CFA. La Transgabonaise développera les échanges interprovinciaux et créera des emplois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top