Le Gabon régularise les dossiers de 306 personnes détenues

Le chef de l’Etat a instruit le ministre de la Justice, Erlyne Antonella Ndembet, de régulariser les dossiers des détenus. C’était lors du Conseil des ministres de jeudi dernier. L’objectif est de remédier aux dysfonctionnements observés au sein de l’administration carcérale. L’ambition du Président Ali Bongo est de veiller à ce que les conditions et la bonne gestion des détenus soient respectées conformément aux lois et règlements internationaux.

Le Président de la république avait instruit les autorités compétentes de mettre en place une commission ad hoc pour examiner la régularité des détentions. Lors du Conseil des ministres, le ministre a présenté le rapport à mi-parcours des travaux de la commission. Ce rapport révèle que sur 882 situations de personnes détenues, 306 dossiers ont déjà été régularisés. Certaines de ces personnes ont été libérées. Les travaux entamés le 16 novembre 2020 sont toujours en cours.

Selon le rapport de l’ambassade des États-Unis sur les droits de l’homme au Gabon, la Commission de révision pour la surpopulation carcérale a annoncé la libération de 153 personnes en 2019. Ces personnes étaient en détention provisoire à la prison centrale de Libreville. Cependant, elles avaient été détenues plus longtemps que la durée maximale de la détention provisoire autorisée par la loi. Les travaux de la commission ad hoc permettront désormais de remédier à ces situations pour être en conformité avec la loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top