Le Sénat examine le projet de loi sur la réorganisation de l’ONE 

Le projet de loi portant sur la réorganisation de l’Office national de l’emploi (ONE) a été soumis hier à l’examen du Sénat. Les membres de la Commission des affaires culturelles ont interrogé le ministre chargé de l’Emploi sur le bien-fondé de ce texte. Selon Madeleine E. Berre, le projet de loi adopté par le gouvernement comporte 4 réformes essentielles.

La première modification est le changement de nom de l’Office national de l’emploi. L’ONE devient désormais Pôle national de promotion de l’emploi. Cette première innovation a pour but de mieux refléter l’extension des missions de l’organisme. Le deuxième point est l’extension du champ d’action de l’ONE pour apporter des solutions adaptées au problème du chômage. L’objectif est de « répondre à l’ambition du gouvernement de lutter contre la précarité, la pauvreté, et l’exclusion sociale ».

Par ailleurs, avec la troisième réforme, l’ONE pourra reprendre les actifs du Fonds d’aide à l’insertion et à la réinsertion professionnelle (FIR). Enfin, la dernière réforme permettra de diversifier les sources de financement de l’ONE. L’objectif est de rendre l’offre de service de l’ONE plus attractive pour le public et de soutenir le dispositif d’aide à l’accès à l’emploi. Cette mesure permettra d’atteindre les objectifs fixés par le Plan d’Accélération de la Transformation (PAT).

Le projet de loi portant réorganisation de l’Office National de l’Emploi (ONE) constitue une approche pour résoudre le problème de l’inadéquation entre la formation et le marché du travail. En effet, près de 66 % des demandeurs d’emploi inscrits sont issus de l’enseignement général. Cependant, les entreprises sont plus intéressées par les diplômés de l’enseignement technique et professionnel. Selon le ministère de l’Économie, le taux de chômage se situe entre 20 et 30 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top