L’AGASA ferme deux chambres froides à Libreville 

Deux chambres froides ont été fermées à Libreville pour commercialisation de produits impropres à la consommation. L’annonce a été faite mardi dernier par l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (Agasa). Ces deux chambres froides ont été scellées suite à une alerte sanitaire des consommateurs du quartier des Charbonnages. Une équipe technique de l’Agasa a alors été déployée sur place pour des inspections au sein de plusieurs établissements alimentaires du quartier.

L’objectif de l’Agasa est de protéger la santé des consommateurs par des mesures de précaution prises face à des non-conformités majeures constatées. L’équipe de l’agence a procédé à la fermeture de ces deux chambres froides en raison du non-respect des températures. Leurs produits jugés impropres à la consommation ont été saisis.

Selon l’Agasa, la consommation de produits alimentaires avariés est à la base d’intoxications collectives dues à certaines bactéries ou à leurs toxines. Les intoxications alimentaires sont souvent causées par le non-respect de la chaîne du froid et les erreurs dans le processus de préparation des aliments. À cela, s’ajoute le délai trop long entre la préparation et la consommation.

L’Agasa a félicité les consommateurs qui n’hésitent pas à dénoncer l’irresponsabilité de certains opérateurs. Elle s’engage à traiter toutes les alertes sanitaires afin de mieux protéger les populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top