Occupation anarchique des voies publiques : les contrevenants ont jusqu’à demain pour dégager

Le gouvernement gabonais a donné un ultimatum aux occupants anarchiques des voies publiques. Dans un communiqué publié hier, les autorités ont donné un délai de 48 heures aux contrevenants. Ce moratoire prend donc fin demain samedi. Des travaux publics de salubrité seront entrepris les prochains jours selon le communiqué. Ils s’inscrivent dans le cadre de l’opération de restauration de la voie publique qui a été lancée par le gouvernement. 

Cette opération vise notamment les villes de Libreville, AkandaNtoum et Owendo. Elle permettra de mettre fin à l’occupation anarchique ainsi qu’à la pollution des voies publiques dans le Grand Libreville. Dans le communiqué, le gouvernement gabonais a déclaré qu’il « compte sur le sens civique des populations ». Celles-ci devant « collaborer et faciliter le travail des équipes dédiées à cette opération ».  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top