Un Observatoire national de la presse pour une meilleure « consolidation de la démocratie » ?

Un Observatoire national de la presse pourrait être créé pour mieux garantir les libertés d’expression et d’opinion au Gabon. La Haute autorité de la Communication (HAC) a formulé le souhait de voir cet organe naître un jour dans le pays. L’annonce a été faite la semaine dernière à l’issue d’une rencontre entre le Régulateur des médias et les présidents des organisations de la presse locale. 

« La liberté de la presse est un indicateur de consolidation de la démocratie » selon la HAC. « Sans démocratie, poursuit le régulateur, il n’y a point de liberté d’opinion et d’expression ». L’Observatoire que désire voir la HAC permettrait de garantir une « compréhension mutuelle » entre acteurs de la société. 

En effet, des « abus de liberté d’expression » ont été enregistrés dans le domaine médiatique gabonais. Ces abus mettent potentiellement en mal la démocratie et la consolidation sociale dans le pays. Le rôle que jouerait l’Observatoire devrait amener chacun à contribuer efficacement à l’édification de la société. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top