Démocratie : Face au Parlement, le président Bongo promeut la consolidation de la paix

Le président Ali Bongo Ondimba s’est adressé aujourd’hui aux deux Chambres du Parlement réunies en Congrès. Face aux représentants de la nation, le chef de l’Etat a demandé que ceux-ci l’aident à promouvoir la paix au Gabon. « Notre boussole doit être celle-là : garantir la paix et la sécurité. (…) Cette paix, nous devons tout faire pour la préserver, la préserver jalousement ». D’après le président gabonais, la paix est le socle même de la démocratie. « Une paix qui fait partie de notre histoire politique et qui manque parfois cruellement en Afrique » selon lui. 

Le chef de l’Etat a montré à quel point, le respect de la séparation des pouvoirs contribue à l’édification de la République gabonaise. Ces derniers sont restés fermes par rapport aux prérogatives que leur confère la Constitution du pays. Et ce, malgré « les moments difficiles » et « éprouvants » qu’a connus le pays. « (…) Dans la tempête et la tourmente, que ce soit au niveau de l’Exécutif, du Législatif ou du Judiciaire, nos institutions n’ont jamais vacillé » s’est-il réjoui. D’ailleurs, il vient une nouvelle fois de le prouver. Le président gabonais s’est tenu aujourd’hui devant la branche législative de l’Etat pour faire aussi le point des dernières décisions qu’il a prises. Cela témoigne de la vitalité et du respect mutuel des institutions de la République.

Le président gabonais a mis un accent sur l’atteinte des objectifs du programme Gabon Égalité. « Vous (les parlementaires) pouvez permettre à nos mères, nos épouses, nos filles, d’avoir des opportunités égales à celles des hommes » a déclaré Ali Bongo. Ce dernier a réitéré sa confiance au bon sens et à l’engagement des représentants du peuple gabonais. « Je sais pouvoir compter sur chacune et chacun d’entre vous (…). Sur la volonté qui est la vôtre de voir le nom Gabon inscrit sur la scène continentale et internationale, comme un modèle à suivre ». « Il en va de l’intérêt général dans notre pays » a-t-il martelé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top