L’Assemblée nationale adopte le Projet de loi de finances rectificative 

Le Projet de loi de finances rectificative (PLFR) a été adopté par l’Assemblée nationale lors de la séance plénière du mercredi dernier. Ce projet a fait objet de profondes discussions entre les Parlementaires et les membres du gouvernement présents à la séance. La nouvelle loi des Finances a été adoptée par le gouvernement gabonais ce mois-ci. Elle fait suite aux négociations effectuées avec le Fonds monétaire international (FMI).

Celles-ci ont permis au Gabon de conclure un accord avec l’institution sur un programme de trois ans au titre du Mécanisme Élargi de Crédit (MEDC). Cet accord permettra de « soutenir la politique économique et les efforts de réformes du Gouvernement » selon le FMI. Ces réformes visent « à renforcer la réponse du pays à la pandémie de COVID-19 ». Elles permettront aussi de « jeter les bases d’une croissance forte, durable et inclusive ».

Le PLFR porte le Budget de l’Etat gabonais à 3 043,7 milliards de francs CFA contre le montant initial de 2 681,5 milliards FCFA. Cette hausse a pu s’effectuer grâce à une émission de titres publics sur le marché financier. Cette dernière a permis en effet de lever 495 milliards FCFA. Les parlementaires gabonais ont aussi adopté 7 autres textes de lois lors de cette plénière. On compte notamment le projet de loi autorisant le président de la République à légiférer par ordonnances pendant l’intersession parlementaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top