Le Gabon et la Setrag signent le 2e avenant à la convention pour la réhabilitation du chemin de fer

L’Etat gabonais et la Société d’exploitation du Transgabonais (Setrag), ont signé vendredi dernier le deuxième avenant à la convention qui lie les deux parties. Cet accord signé permettra d’accélérer et de finaliser les travaux de réhabilitation du chemin de fer gabonais. Les travaux ont été lancés il y a quelques années.

Selon le ministère de l’Économie et de la relance, l’avenant n°2 concerne le doublement des investissements publics et privés prévus pour la réhabilitation du chemin de fer. « L’Etat gabonais devrait débourser un montant de 42 milliards de FCFA en investissement dans ce projet stratégique », précise le ministère.

Le premier avenant entre le Gabon et Setrag pour l’aménagement, le financement, l’exploitation et la maintenance du Transgabonais a été signé en 2020. Selon la Setrag, il a permis d’avancer dans la réhabilitation de la voie ferrée sur une distance de 648 kilomètres entre Owendo et Franceville. Un tronçon de 140 km de cette voie avait déjà été renouvelé sur les 648 km à mi-mars 2021.

Le programme de réhabilitation du chemin de fer (PRN) a été lancé en 2015. Les travaux devraient être livrés d’ici 2024. Selon l’Autorité de régulation des transports ferroviaires (ARTF), cette voie présente une trentaine de défauts exposant à des risques de déraillement. Le chemin de fer gabonais est âgé de plus de 40 ans. Les déraillements sont souvent la cause des accidents enregistrés sur cette voie ces dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top