Renaud Allogho Akoue sera fixé sur son sort à la 4e session criminelle

Le procès de l’ancien directeur général de la CNAMGS, Renaud Allogho Akoue, a été reporté à la 4e session criminelle. Il était accusé de détournement de fonds publics, de concussion, d’usage de faux et de blanchiment d’argent. Il est en détention provisoire depuis novembre 2019.

Renaud Allogho Akoue a comparu hier devant le tribunal. Cependant, les avocats de la défense et ceux de l’accusation ont plaidé pour un report du procès. Leur requête a été acceptée « au vu de la pertinence des arguments soulevés et dans le souci de la manifestation de la vérité ». La Cour criminelle spécialisée a décidé de renvoyer le procès à la 4e session criminelle qui s’ouvrira dans quelques jours.

Les avocats de l’accusé ont également plaidé pour sa mise en liberté provisoire. Il pourra ainsi se rendre sur la dépouille de son épouse décédée en avril dernier à la suite d’un accident de la circulation à Libreville.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top