Le marché gabonais de l’électricité et de l’eau désormais ouvert au secteur privé

Le gouvernement gabonais a annoncé l’ouverture du marché de l’électricité et de l’eau aux opérateurs du secteur privé. L’information a été donnée par le ministre gabonais de l’Énergie et des Ressources hydrauliques lors de l’émission dénommée « Face à Vous ». « La production et la distribution ont été libéralisées par les textes qui existent » a déclaré Alain Claude Bilie-By-Nze. D’après lui « l’Etat n’a plus de monopole de droit dans le pays ».

Cette ouverture du marché vise à régler le problème de desserte en eau et en électricité auprès de la population gabonaise. En effet, a-t-il expliqué, l’évolution démographique génère directement une hausse des besoins de raccordement aux sources d’eau et d’électricité. La libéralisation est ainsi devenue le seul moyen de venir à bout du déficit qui s’annonce. Par ailleurs, le gouvernement gabonais a pris d’autres dispositions pour desservir sa population croissante. On compte notamment le Programme intégré pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement de Libreville (PIAEPAL) d’un coût de 77 milliards FCFA. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top